Publié le:
04.11.2016
Lorsque la République Yougoslave éclate, au début des années ‘90, les conflits dégénèrent rapidement en guerre ouverte et des milliers de Bosniaques prennent la route de l’exil. La Belgique accepte d’en accueillir 200.
Publié le:
24.06.2016
En 1966, la chanteuse folk américaine Joan Baez est de passage à Bruxelles pour l'enregistrement d'une émission "variétés" de la RTBF.
Publié le:
17.06.2016
Il y a 35 ans, l'invasion des îles Malouines. Les citoyens britanniques réagissent...
Publié le:
15.07.2016
Qu'est-ce qui a poussé des milliers de jeunes belges à aller défendre la République Espagnole en 1936 ? Pourquoi sont-ils allés se battre après quelques jours seulement d'instruction militaire?
Publié le:
20.11.2015
En novembre 1995, la guerre qui déchire l’ex-Yougoslavie a déjà fait des centaines de milliers de morts, de blessés et jeté sur les routes des millions de réfugiés.
Publié le:
18.12.2015
Rencontre avec Reza Samii, ingénieur diplômé de l'UCL, qui s'est converti à l'Islam pour embrasser la révolution islamique de l'ayatollah Khomeiny et devenir soldat de Dieu et martyr. Dans ses propos, il s'oppose au régime de Saddam Hussein et non au christianisme, ni au judaïsme.
Publié le:
12.06.2015
Pour Bernard Coppens, illustrateur et écrivain, l'erreur principale de Napoléon est d'avoir attaqué sans avoir pris connaissance du terrain. Une théorie qui n'entache pourtant pas la réputation de l'empereur auprès de ses admirateurs...
Publié le:
12.06.2015
Après 1815, pour remercier le Duc de Wellington d'avoir libéré la Belgique de Napoléon, Guillaume des Pays-Bas le nomme Prince de Waterloo et lui offre des terres.
Publié le:
12.06.2015
1826, la Butte du lion sort de terre, commmémorant la bataille de Waterloo. Symbole de la victoire, le monument sème la controverse entre wallingants et flamingants. Les francophones considèrent ce lion comme une insulte à la France.
Publié le:
12.06.2015
La bataille de Waterloo entraîne la mort d'environ 7000 soldats et fait plus de 18 000 blessés. Lors des combats, les morts sont rapidement enterrés en fosse commune et les blessés pris en charge dans des hôpitaux de campagne. Mais à l'époque, on opère avec les moyens du bord...

Pages