• 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
(11 votes )

Le quartier de Gazi, dans la capitale turque, traine depuis toujours une réputation sulfureuse : c'est une zone de turbulences politiques et sociales. Secteur à majorité kurde, c'est un foyer de contestation. Dès lors, quand l'extrême-droite frappe en 1999 aux portes du gouvernement, après une série de victoires des mouvements ultranationalistes aux élections législatives, c'est l'inquiétude à Gazi. Plongée dans une spirale de manifestations et de répression.