• 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
(407 votes )

Ouvrier dans un abattoir le jour, Robert Alonzi ne vit que pour la peinture et la sculpture, qu’il pratique avec passion, en autodidacte. Pour la dernière d’ « Intérieur Nuit », Didier Verbeek et Frédéric Brebant brossent le portrait de cet homme hors du commun, un artiste sensible et réaliste.