• 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
(13 votes )

Les Brésiliens donnent, par ironie, le nom "bois de perroquets" aux camions qui, traversant de part en part l'immense pays, amènent dans les grandes villes des grappes d'hommes qui s'y sont accrochés, tels des oiseaux à des branches, tout au long du parcours. Mais pourquoi ces hommes, ces femmes et ces enfants quittent-ils leur région ? Une seule réponse : la faim, qui règne dans plusieurs provinces du Brésil et notamment dans le Nordeste Sertão, appelé d’ailleurs le polygone de la faim.