• 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
(469 votes )

Homme de l’ombre au moment de l’indépendance du Congo, Joseph Mobutu fait rapidement parler de lui. Quand la Force Publique se mutine au début du mois de juillet, c’est lui que le Premier ministre Patrice Lumumba désigne pour reprendre la troupe en main. Ce poste stratégique lui permet d’assouvir sa soif de pouvoir : il  neutralise d’abord ce même Patrice Lumumba que les Occidentaux considèrent comme un dangereux communiste; il organise sa déportation au Katanga où il est assassiné;  il met ensuite hors jeu le président Kasa-Vubu puis l’homme fort du Katanga, Moïse Tshombé et tous ses autres adversaires. Résultat en 1965, il règne en maître sur le Congo. Un règne sans partage qui durera 32 ans.