• 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
(61 votes )

Les autonomistes et les indépendantistes basques ont été des cibles privilégiées de la répression franquiste. Mais même lorsqu'une perspective de transition démocratique se dessine, l'appareil policier reste intact. La revendication d'amnistie pour les détenus politiques n'est guère entendue. Et même s'il est désormais permis d'exhiber le drapeau basque le jour de la fête nationale, cette liberté conserve un goût de trop peu.