• 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
(386 votes )

Trois ans après le génocide, le gouvernement  rwandais est confronté à un épineux problème : il détient 100.000 auteurs des massacres, ou du moins de présumés auteurs, qu'il faut commencer à juger. Entre respect hésitant des droits de la défense et émotion des rescapés qui assistent aux audiences, la justice peine à trouver sa sérénité. Marc Preyat et son équipe ont suivi 3 accusés jusque dans le prétoire.