• 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
(294 votes )

L’assassinat du président rwandais Habyarimana, le 6 avril 1994,  risque bien de remettre en cause une pacification déjà bien fragile.  Les accords d’Arusha, signés quelques mois plus tôt, avaient en effet pour objectif de mettre fin à trois ans de guerre civile entre les hutus, l’ethnie majoritaire au pouvoir à Kigali, et les rebelles.  Malgré une timide ouverture du régime au multipartisme,  malgré la présence de 2 000 casques bleus, la situation s’apparentait à un pourrissement. Retour sur l’histoire récente du Rwanda, une histoire émaillée de massacres ethniques.